Comment y remédier

L’énurésie nocturne,
comment y remédier ?

Chaque année, seulement 15% des enfants énurétiques voient leur affection disparaitre.

De l’importance de la motivation, aux règles de vie quotidienne, retrouvez les explications et les conseils d’experts pour une prise en charge réussie vers la guérison !

Comment peut-on arrêter

de faire pipi au lit ?

« Préparer le terrain et s’assurer de la motivation de l’enfant »

Docteur Henri Lottmann, Chirurgien urologue – Hôpital Necker – Enfants malades, Paris.

5 règles

de vie quotidienne pour en finir avec le pipi au lit

(à partir de 5 ans)

Faire boire votre enfant dès le matin et s’assurer de bien répartir les boissons dans la journée. 

S’assurer que votre enfant fait pipi régulièrement dans la journée pour mettre en place un rythme jour / nuit (5 à 6 fois par jour, et dès qu’il en ressent le besoin).

Restreindre les boissons le soir : boire 2 à 3 heures avant de se coucher est suffisant. Diminuer ne veut pas dire supprimer, mais normaliser.

Demander à votre enfant d’aller aux toilettes avant de se coucher.

Expliquer à votre enfant la relation entre le fait de boire avant de dormir et le pipi au lit, pour qu’il limite de lui-même les boissons le soir.

La prise en charge

en 8 questions

La prise en charge en 8 questions

Ce n’est qu’à partir de l’âge de cinq ans que vous pouvez parler d’énurésie, si votre enfant fait encore pipi au lit. Privilégiez la consultation avec le médecin de famille, qui, si nécessaire, vous dirigera vers un spécialiste.

Consulter un médecin vous aidera à éliminer une cause organique, à dédramatiser l’énurésie chez votre enfant et à le motiver. Cela permettra aussi de lui faire bénéficier d’un traitement efficace.

Lors de la consultation, l’interrogatoire et l’examen permettent le plus souvent de reconnaître l’énurésie primaire isolée. Mais en cas de doute, les examens complémentaires permettant de déceler la cause des fuites urinaires sont nombreux et variés (analyse de sang et des urines, échographie, cystographie, bilan urodynamique, débitmètre, etc.)

Habituez votre enfant à boire toute la journée et évitez les boissons juste avant qu’il ne se couche. Encouragez-le à aller aux toilettes avant de se coucher. Chaque matin, demandez-lui de mettre lui-même ses draps dans la machine à laver. Motivez-le à remplir son carnet mictionnel.

Les couches peuvent permettre à votre enfant de mieux vivre avec son énurésie et de supporter plus sereinement la situation. Son sommeil sera respecté et la couche lui permettra d’avoir une vie sociale identique à celle de ses camarades. C’est cependant une solution transitoire et en aucun cas un moyen de traiter l’énurésie.

Si l’enfant est réveillé avant que sa vessie ne soit remplie, il ne fera pas pipi. Le réveil en début de nuit peut aider, mais ce n’est pas une solution.

Les infections urinaires répétées ou la présence de parasites intestinaux sont à surveiller de près car elles peuvent avoir pour conséquence une énurésie ou en compliquer sa prise en charge. La constipation est aussi une cause possible.

Vrai pour seulement 15 % des enfants chaque année. Chez les autres, le pipi au lit ne passe pas tout seul et à quinze ans 2 % encore restent énurétiques. Un traitement peut modifier cette situation. D’où l’importance de consulter votre médecin.

Il existe des traitements médicamenteux et non médicamenteux. Une prise en charge active améliore le confort de l’enfant et lui permet de retrouver son estime de soi et une meilleure insertion sociale.